Cinéma

Interstellar, par Christopher Nolan

 

 

 

Errance entre fiction et réalité, l’état psychique des modèles reste imprégné pendant un lapse de temps. J’essaye de capter cet état intermédiaire, ce moment d’évasion, à la sortie d’un film qui ne nous laisse pas indifférents sur le chemin du retour.
Bon instrument pour pénétrer dans notre monde intérieur, notre appréhension intime devient saisissable de l’extérieur.
De la fiction, nous arrivons à un réalisme psychologique, avec une impression de sortir de notre réalité ou de s’y confronter.